Pour une demande de logo, combien de proposition(s) ? On ne décide pas par hasard.

Pour une demande de logo, combien de proposition(s) ? On ne décide pas par hasard.

Pour chaque demande de logo, arrive ce fameux moment de « combien de propositions(s) ? », partie importante qui va fixer le périmètre de la prestation et ainsi le devis dans une partie de sa globalité (avec la cession de droit et les déclinaisons s’ils y en a).
 
— Ce qu’il faut penser à faire avant — 
 
Quand une demande de création de logo arrive, on ne se jette pas tête baissée dans la création à faire 15 croquis, ou fixer un devis sorti de nulle part. Il faut bien entendu discuter avec le client pour établir le cahier des charges nécessaire à rendre un devis précis et en phase avec la demande et l’objectif du client.

À votre client, il faut donc lui demander son objectif principal, pourquoi une création ou refonte de logo, quel est son état d’esprit, sa vision, ou encore ses attentes.

Une fois toutes informations réunies, vous avez déjà un avis plus précis sur la suite à donner. N’oubliez pas également de vous renseigner sur l’entreprise, ses process, l’image qu’elle véhicule ou encore bien cibler les plus-values ou point à mettre en avant.
 
— On arrive à cette fameuse question — 
 
Par rapport à cette partie, chacun(e) à son avis. Vous allez avoir certaines personnes qui ne font qu’une réponse graphique bien ciblée, d’autre qui vont en faire 15 et en prendre une qui ressort du lot ou celle(es) et ceux, qui, en fonction de la demande, vous décidez du nombre de réponses.

Personnellement, je n’annonce pas plus de 3 propositions (et encore plus le temps passe, plus je me dis que 3, c’est déjà de trop). En fait, le nombre de propositions dépend aussi du client, il y a celui qui est très calé sur sa demande et une seule proposition lui ira très bien, d’autres qui souhaitent une seconde proposition juste pour en confirmer un ou l’autre, et ceux qui ont besoin de 3 proposition pour faire leur choix.

Disons-le de manière transparente, 3 propositions, c’est trop ! (à moins que le client vous impose cela, mais ça reste rare), car si vous avez bien établis votre process de création avant, vous avez déjà 1 ou 2 idées efficaces et vous vous rendrez compte que sur la troisième sera moins pertinente que les 2 autres.

Et surtout 3 propositions, si c’est pour se retrouver avec une réponse du genre :
 

« Je souhaite la typo du 1 avec la forme du 2 et les couleurs du 3. »

 

Clairement non ! Un conseil, freinez votre client et conseillez le car si vous en arrivez là, avoir un mélange des 3, généralement ça ne donne rien d’intéressant.

Je vois pas mal de designer Fr ou étrangers proposer un seul logo, mais qui colle directement ! Ou d’autres en proposer 2 pour maximiser les chances de satisfaire le client

Donc, personnellement, je propose un 1 logo (ou je passe plus de temps afin d’avoir la meilleure proposition possible.) ou alors 2 grand maximum si le client est un grand indécis. Dans le cas ou j’entends « j’en souhaite 3 » je sensibilise le client sur ce que peux engendrer le fait d’avoir 3 choix, c’est ce que j’ai expliqué au-dessus.

Pour conclure, on ne choisit pas le nombre comme ça, cela découle du cahier des charges, des vision et objectif du client et de ses attentes. Bien, souvent, c’est ce qui a été fait en amont qui vous dirige vers 1 des deux solutions.